PORTRAIT SOCIOÉCONOMIQUE

03/08/2014 - JUST EAT ARRIVE EN CONQUÉRANT - LE SOLEIL

«Ne cuisinez pas, just-eat.ca». Ces affiches se multiplient dans les vitrines des restaurants de Québec. Et si vous n'avez pas encore entendu parler de Just Eat, une entreprise spécialisée dans le prêt-à-manger fondée au Danemark au début des années 2000, ça ne saurait tarder. À grand renfort de publicité, elle prend d'assaut le Québec avec la détermination du conquérant.


Si Just Eat est aussi gourmande en s'installant dans les marchés francophones du Canada, c'est qu'elle a mangé ses croûtes ailleurs. Elle sert 50 000 restaurants dans 13 pays, dont 4000 au Canada anglais. Elle vaut plus de 2,1 milliards $ en Bourse. C'est «l'agrégateur de prêt-à-manger numéro un dans le monde», proclame son directeur général canadien, Todd Masse.

https://www.lesoleil.com/affaires/just-eat-arrive-en-conquerant-d66b7fad532a1a74e1032b3508416e8e

PLAN D’ACTION GOUVERNEMENTAL EN ÉCONOMIE SOCIALE 2015/2020  « L’ÉCONOMIE SOCIALE, DES VALEURS QUI NOUS ENRICHISSENT» - GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

Les entreprises d’économie sociale, aussi appelées entreprises collectives, produisent et vendent des biens et des services de différentes natures tout en répondant à des besoins sociaux comme l’intégration socioprofessionnelle, la création d’emplois, le maintien de services de proximité et la préservation de la vie culturelle locale. Leurs activités marchandes ne sont pas une fin en soi, mais plutôt un levier dans la réalisation de leur mission sociale. Les entreprises d’économie sociale entraînent des retombées bénéfiques concrètes pour l’économie des territoires et leur population. En effet, elles sont reconnues pour leur capacité à cerner les besoins émergents et à répondre de façon adaptée aux aspirations des collectivités. Ainsi, ces entreprises jouent souvent un rôle important dans la mise en place de services aux individus (ex. : centres de la petite enfance, services à domicile), de services de proximité (ex. : dépanneurs, quincailleries, postes d’essence), et de services dans les domaines de la culture (ex. : musées, troupes de théâtre), des loisirs, du tourisme, etc. On les trouve dans une grande diversité de secteurs. Parce qu’elles reposent sur l’initiative et la mobilisation citoyennes, elles suscitent davantage l’adhésion des communautés aux projets de développement et sont un gage de pérennité de ces projets.

https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/adm/min/economie/publications-adm/plans-action/PL_plan_action_economie_sociale_MEI_2015-2020.html?1570721831

DÉCEMBRE 2015 - LE COMMERCE EN LIGNE AU QUÉBEC : PASSER DU RETARD À LA CROISSANCE - INSTITUT DU QUÉBEC

Sur les 6,6 G$ d’achats en ligne que font les Québécois chaque année, seulement 1,7 G$ de produits et services sont vendus par les détaillants du Québec, soit 2,4 % des ventes totales du secteur du commerce de détail.

https://www.institutduquebec.ca/docs/default-source/recherche/7639_commerce-en-ligne_idq_rpt.pdf?sfvrsn=2

18/10/2016 - LA RESTAURATION AU QUÉBEC: PRÈS DE 85% DE NOS RESTAURANTS SERAIENT EN MODE SURVIE! - TOURISME EXPRESS

Saturation du marché, suroffre, difficultés à s'ajuster aux nouvelles tendances de consommation, accès au financement ou problèmes de main-d’oeuvre nombreux sont les facteurs qui rendent la vie de nos restaurateurs particulièrement difficile.

Le Canada compte 80 000 établissements de restauration qui donnent de l’emploi à plus d’un million de travailleurs. Chaque jour, plus de 18 millions de Canadiens sont accueillis par nos restaurateurs, qui génèrent annuellement, à l’échelle canadienne, près de 45 milliards de revenus. Près de 60% de ces revenus sont enregistrés dans les 200 principales chaînes de restauration, majoritairement de type "restauration rapide",  qui comptent 25 000 établissements.

Le Québec compte plus de 20 000 restaurants, soit environ 25% de l’offre canadienne. Près de 5 000 établissements (25%) sont membres de l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ). Le secteur de la restauration québécoise donne de l'emploi à plus de 210 000 travailleurs, soit environ 5% de la main-d’oeuvre de la Belle Province. De ce nombre, 80 000 travailleurs ont moins de 25 ans.

L’industrie est composée à 50% de petites entreprises de moins de 10 employés dont le chiffre d'affaires moyen est de 555 000$. Les bénéfices moyens d'un restaurant avant impôts variaient en moyenne entre 2,7% et 4%, une diminution par rapport à l'année précédente. Les bénéfices moyens avant taxes d’un établissement québécois se situent aux environs de 21 000$. Près de 65% des établissements sont opérés par des indépendants, alors que 35% appartiennent à des chaines.

https://tourismexpress.com/nouvelles/opinion-la-restauration-au-quebec-pres-de-85-de-nos-restaurants-seraient-en-mode-survie

30/10/2016 - METRO MET FIN AU MONOPOLE D’IGA EN LIGNE - LA PRESSE

Après deux clics, on commence déjà à chercher les produits sur sa liste. Les questions de procédure viendront plus tard. Attention, il est préférable de vérifier si les services de livraison et de cueillette en magasin sont offerts près de chez soi – en inscrivant son code postal – avant de remplir son panier pour ne pas le faire inutilement.

https://plus.lapresse.ca/screens/9e8df1fc-ede7-4535-8177-5b2fc81e56ad__7C___0.html

2017 - CONSOMMATION ET DISTRIBUTION ALIMENTAIRES EN CHIFFRES - MAPAQ

L’ère numérique a ses effets et l’achat en ligne s’installe doucement, mais sûrement. Par exemple : Le géant du commerce en ligne Amazon vient d’acheter la chaîne de supermarchés biologiques Whole Foods Markets (fondée en 1980, Whole Foods exploite 465 magasins aux États-Unis, 12 au Canada et d’autres en Grande-Bretagne).


Pour Amazon, il s’agit d’une incursion en force dans le domaine de l’alimentation. En outre, le commerçant en ligne deviendra, avec cette transaction, un exploitant de magasins qui a pignon sur rue. Précisons que tous les nouveaux concepts (ex. : « click & collect ») amènent une pression à la baisse sur les marges des commerçants.

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Bottin_consommation_distribution.pdf

05/09/2017 - DES CHIFFRES QUI PARLENT - HRI MAG

Croissance fulgurante des commandes en ligne (livraisons et « pour emporter ») à partir d’un appareil mobile : 32 % en un an l’avenir de la restauration se dessine en partie autour de l’utilisation du téléphone cellulaire en tant qu’interface entre le client et le restaurant.

https://www.hrimag.com/Des-chiffres-qui-parlent-11856

24/11/2017 - « FITBITISATION » ALIMENTAIRE ET LIVRAISON À DOMICILE - LE QUOTIDIEN

Amazon force les grands de la distribution à adopter une stratégie défensive. L’achat de Whole Foods par Amazon cet été dérange beaucoup. Amazon maîtrise bien le domaine virtuel et n’a pas vraiment besoin de faire un profit pour vendre ses produits alimentaires. Cette combinaison fait peur au point où les distributeurs canadiens n’ont plus le choix de réagir. De plus, la population vieillie à un rythme incroyable, le coût de la main-d’œuvre augmente et de plus en plus de consommateurs manquent de temps et sont à la recherche constante de praticabilité. La livraison à domicile cadre bien avec un marché en métamorphose depuis une dizaine d’années.

https://www.lequotidien.com/opinions/fitbitisation-alimentaire-et-livraison-a-domicile-3ad2a5d58cdc42e930fdb84b9ed22602

20/03/2018 - ALIMENTATION ET COMMERCE EN LIGNE  « L'ESSAYER, C'EST L'ADOPTER! » - DIRECTION DE LA PLANIFICATION, DES POLITIQUES ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES


Selon un sondage mené par le CEFRIO en 2016, un internaute québécois sur deux fait confiance aux sites Internet des grands commerçants.

Avec le vieillissement de la population et le manque de temps et de disponibilité pour aller magasiner, on pourrait assister à une augmentation des ventes alimentaires en ligne.

Selon les données du Food Marketing Institute (FMI), les ventes alimentaires en ligne ont connu une forte croissance aux États-Unis (11 % des ventes en 2017 contre 5 % en 2016). Au Canada, les ventes en ligne d’aliments et de boissons ont enregistré une croissance annuelle moyenne de 11,7 % de 2012 à 2017.

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Bioclips/BioClips2018/Volume_26_no9.pdf

05/07/2018 - LA RESTAURATION COMMERCIALE : CHAUD DEVANT! - DESJARDINS

L’industrie n’échappe pas à la révolution numérique. Que ce soit pour les réservations, le choix du menu, la livraison et même pour payer une addition, les possibilités se multiplient désormais. Ordinateur ou téléphone intelligent, il n’y a plus de barrières. Les applications abondent que ce soit pour détenir une carte fidélité virtuelle donnant droit à des privilèges ou, encore, pour trouver des repas à bas prix. Certaines applications en Europe (France, Suisse et Danemark, entre autres) permettent même à des restaurateurs de tirer avantage des « invendus » du jour en soldant à bas prix des repas convertis en boîtes à lunch en les annonçant auprès des abonnés.

Enfin, on ne peut passer sous silence l’effet conjugué du numérique et de la montée de l’économie collaborative. On observe une multiplication des plateformes pour découvrir de nouvelles expériences culinaires ou la cuisine locale. Si le numérique permet des avancées pour les propriétaires et gestionnaires d’établissements, il présente aussi des avantages pour les concurrents.

https://www.desjardins.com/ressources/pdf/per0718f.pdf

30/10/2018 - ENQUÊTE SUR L'INNOVATION ET LES STRATÉGIES D'ENTREPRISE, 2015 À 2017 - STATISTIQUES CANADA

L'innovation organisationnelle continue d'être le type d'innovation le plus répandu.

https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/181030/dq181030a-fra.htm

22/03/2019 - LA LOGISTIQUE URBAINE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE - CIRRELT (CENTRE INTERUNIVERSITAIRE DE RECHERCHE SUR LES RÉSEAUX D'ENTREPRISE, LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT)

« Les villes ne pourraient survivre sans le transport de marchandises! Les villes ne peuvent se développer sans le transport de marchandises! Pourtant, le citadin voit d’abord les côtés négatifs du transport de marchandises: détérioration de la qualité de vie et de la sécurité, bruit, pollution, congestion, consommation d’énergie. »

« Solution: concilier le développement durable des villes et du transport des marchandises! Impliquer les entreprises pour s’assurer que leurs objectifs de rentabilité soient atteints! Assurer la collaboration entre les pouvoirs publics et les entreprises pour atteindre les objections sociaux et environnementaux. Faire participer les (gros) comme les (petits) joueurs par la mutualisation des infrastructures. S’attaque directement au problème de congestion en optimisant le transport de marchandises. »

https://ivado.ca/wp-content/uploads/2019/03/15h20_BernardGendron.pdf

21/05/2019 - L’INDUSTRIE BIOALIMENTAIRE QUÉBÉCOISE RÉSILIENTE EN 2018 - DIRECTION DE LA PLANIFICATION, DES POLITIQUES ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES

Évalué à 29,3 milliards de dollars 1 (G$), le produit intérieur brut (PIB) réel du secteur bioalimentaire québécois s’est accru de 1,7 % en 2018. C’est surtout le secteur tertiaire (détaillants, services alimentaires, etc.) qui a soutenu cette augmentation. Bien que celleci soit inférieure à la hausse de 4,6 % enregistrée en 2017, il reste que, depuis l’année 2015, le PIB bioalimentaire du Québec a augmenté de 11 %.

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Bioclips/BioClips2019/Volume_27_no18.pdf

26/05/2019 - LES QUÉBÉCOIS BOUDENT LES APPLICATIONS DE LIVRAISON DE REPAS, SELON UN SONDAGE - JOURNAL DE MONTRÉAL

«L’application manitobaine SKIP remporte la palme en popularité avec 23% des parts de marché, suivie par UberEATS avec 14%», a indiqué le professeur Charlebois, en se référant aux résultats du sondage.

«SKIP [...] est surtout connue pour sa volonté de faire la promotion des grands du service alimentaire et des chaînes bien établies», a mentionné M. Charlebois.

Selon lui, l’utilisation des applications de livraison de repas à domicile suit une tendance à la hausse. «Peu importe la région, attendre de voir entrer un client au resto ou au magasin ne suffit plus, a-t-il affirmé. Il faut une démarche plus proactive. Tout le monde a accès à ce genre de service, tant les restaurateurs que les clients. Être propriétaire d’un parc de voitures n’est plus nécessaire.»

https://www.journaldemontreal.com/2019/05/26/les-quebecois-boudent-les-applications-de-livraison-de-repas-selon-un-sondage-1

12/09/2019 - LA LOGISTIQUE DE LA VENTE EN LIGNE : UN BEAU DÉFI POUR LES CYBERMARCHANDS - LES AFFAIRES

« Chez les commerçants, fabricants et distributeurs qui vendent en ligne, le commerce électronique créé de nouveaux besoins en talents, en technologies, en infrastructures et en services logistiques, et exige d’eux davantage de souplesse dans leur offre de livraison, de fiabilité dans la promesse faite au consommateur et, surtout, de rapidité d’exécution dans les activités logistiques (emballage et livraison). »

https://www.lesaffaires.com/dossiers-partenaires/cybercommerce--enjeux-et-defis-pour-la-logistique/la-logistique-de-la-vente-en-ligne---un-beau-defi-pour-les-cybermarchands/612648

29/11/2019 - UBER ET LE STATUT DE SES CHAUFFEURS-LIVREURS : UNE DÉCISION ATTENDUE DE LA COUR SUPRÊME DU CANADA - UDEM NOUVELLES

La Cour suprême du Canada statuera sur le droit des chauffeurs d’Uber Eats de s’adresser aux tribunaux pour déterminer leur statut. Une cause suivie par deux professeures de HEC Montréal et de l’UdeM.

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2019/11/29/uber-et-le-statut-de-ses-chauffeurs-livreurs-une-decision-attendue-de-la-cour-supreme/

17/01/2020 - VOITURE ÉLECTRIQUE : UNE RÉVOLUTION SENS DESSUS DESSOUS - RADIO-CANADA

Si cet essor fulgurant se maintient, les véhicules électriques (VE) représenteront 30 % du parc automobile canadien d’ici 2030, contre moins de 3 % aujourd’hui, selon les prévisions de la firme de consultants Ernst & Young.

Cette croissance exponentielle fait dire à l'ex-PDG de Mobilité électrique Canada que la transition vers les VE est inévitable et qu’elle sera mondiale. « Je suis sûr que d'ici 5 ou 10 ans, le transport aura totalement changé! » s’exclame Brad Ryder, qui était jusqu'à tout récemment à la tête d'une organisation qui regroupe aussi bien des fabricants automobiles que des fournisseurs d'énergie et des universités.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1472922/vehicule-electrique-recharge-batterie-autonomie-longs-distances-congestion

27/01/2020 - AUTOS ÉLECTRIQUES : LE PROGRAMME FÉDÉRAL PLUS POPULAIRE QUE PRÉVU - LA PRESSE

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, envisage d’élargir le programme de rabais du gouvernement pour les personnes qui achètent des véhicules électriques, qui se révèle plus populaire que prévu.


https://www.lapresse.ca/affaires/202001/27/01-5258480-autos-electriques-le-programme-federal-plus-populaire-que-prevu.php

17/03/2020 - COVID-19: DES RESTAURATEURS IMAGINATIFS - LA VOIX DE L'EST


Des restaurateurs de la région usent d’imagination pour offrir un service à leurs clients en proposant des repas à emporter ou la livraison de ceux-ci. Cette nouveauté leur permet aussi d’assurer la poursuite de leurs activités.

« On a fait un menu plus réduit, un menu de survie prêt à cuire. On va essayer de le changer d’après ce qui sera disponible », explique Martin Gagnon, chef et copropriétaire de l’Attelier Archibald de Granby.


En plus des repas à emporter — pouvant même être livrés à la voiture du client dans le stationnement du restaurant — les employés assureront la livraison, du moins pour le moment.

https://www.lavoixdelest.ca/actualites/covid-19/covid-19-des-restaurateurs-imaginatifs-224e3f008ea52f349c7887b8d27bd252

21/03/2020 - CANADIANS CAN EXPECT SOCIAL DISTANCING TO LAST MONTHS, HEALTH MINISTER SAYS - CBC

« Health Minister Patty Hajdu is sending a warning to Canadians ignoring social distancing measures, saying it jeopardizes civil liberties and puts lives at risk. She anticipates these measures will last months, stressing 'now is not the time to take your foot off the social distancing measures. »

https://www.cbc.ca/player/play/1714230339801/

25/03/2020 - PLUS DE DEMANDE POUR LA VIANDE LIVRÉE À DOMICILE - LE SOLEIL

Celle-ci estime que les ventes de cette branche de l’entreprise ont augmenté d’au moins 30% ces derniers jours. «Comme nous sommes en période de crise et que tout est imprévisible, la demande varie à tout moment, alors on se mobilise en fonction de celle-ci.»

https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/plus-de-demande-pour-la-viande-livree-a-domicile-f2462193c784560cbd6da297560c4544

25/03/2020 - LE GOUVERNEMENT DOIT EMBAUCHER 250 000 PERSONNES MAINTENANT - IRIS (INSTITUT DE RECHERCHE ET D'INFORMATIONS SOCIO-ÉCONOMIQUES)

« Le directeur de la santé publique Horacio Arruda l’a mentionné avant-hier : pour freiner la propagation du virus, le confinement doit s’accentuer et plutôt que d’aller à l’épicerie, il faudrait idéalement que les marchandises soient acheminées chez les gens, en particulier les personnes âgées et autres personnes à risque. Ce qui nous place devant la question suivante: qui accomplira tout ce travail?»

https://iris-recherche.qc.ca/blogue/le-quebec-a-besoin-de-bras-le-gouvernement-doit-embaucher-250-000-personnes-maintenant

27/03/2020 - UN PRODUCTEUR DU QUÉBEC LANCE UN MESSAGE AU PREMIER MINISTRE FRANÇOIS LEGAULT QUI POURRAIT CHANGER BIEN DES CHOSES 

Vous savez, vous avez le MAPAQ, le ministère de l'Agriculture et d'autres chats à fouetter, mais nous, si vous nous disiez qu'à ce moment-ci de l'année au mois de mars, il est encore temps pour nous de tout jeter ça, de repartir et tout tourner ça en légumes pour nourrir nos gens cet été au lieu de faire venir de la Californie. 

On aurait juste besoin d'un peu de leadership et de votre ministère de l'Agriculture qui peut nous aider. Vous avez des conseillers qui peuvent nous dire: "Ok André, on se revire et on fait ça et ça, et quand tout sera bien installé, on fera de la laitue". 


On pourrait faire aussi des tomates. Vous savez, ce serait facile pour nous et je vous dirais que la majorité des petits joueurs comme nous qui ont des petites serres familiales depuis des années pourraient nourrir localement leur place. On éviterait aussi le transport et bien d'autres choses."

ttps://www.grandstitres.com/nouvelles-generales/un-producteur-du-quebec-lance-un-message-au-premier-ministre-francois-legault-qui-pourrait-changer-bien-des-choses?fbclid=IwAR3gh8Lb2qxW5Np9IgRgRbGsFLazEy5T_OT3IpDsKGRbLB37hM8EcpB4CJ8

30/03/2020 - PAS DE RETOUR À LA NORMALE AVANT LONGTEMPS, SELON DES SPÉCIALISTES - RADIO-CANADA

« Le bon vieux temps d'avant le coronavirus n'est pas près de revenir : il n'y aura pas de retour à la normale au Québec avant des mois, voire peut-être plus longtemps encore. C'est ce qu'ont indiqué les autorités de la santé publique lundi, au cours d'une séance d'information technique destinée aux journalistes. »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1689844/covid-coronavirus-retour-normal-sante-publique-perspectives?fbclid=IwAR28xsl9RTwZs4Mnn870nWd7AU1IQHxFCd45GDrD224HBzvEIY_ms1aaekk

31/03/2020 - COVID-19 : LES NOUVELLES DIRECTIVES DE QUÉBEC AUX COMMERCES ALIMENTAIRES - RADIO-CANADA

LES LIVRAISONS TOUJOURS AUTORISÉES LE DIMANCHE

Le gouvernement du Québec a ordonné la fermeture de la plupart des commerces le dimanche, pendant tout le mois d’avril. Les livraisons à domicile, précise Québec, restent néanmoins possibles. Cela permettra de travailler à réduire le délai d’attente des commandes, souligne Mathieu Saint-Amand, porte-parole du ministre de l’Économie et de l’Innovation. En revanche, le ramassage à l’auto sera interdit. Par ailleurs, les établissements pourront toujours embaucher le dimanche quelques employés pour la gestion des stocks et le remplissage des allées.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1689966/coronavirus-commerce-aliments-recommandations-nettoyage-quebec

02/04/2020 - COVID-19: AU MOINS 10 % DES RESTAURANTS NE ROUVRIRONT JAMAIS - TVA

Au moins 10 % des restaurants du Canada ont définitivement mis la clé sous la porte et plusieurs autres pourront les rejoindre sous peu si la crise du coronavirus perdure, montre une étude dévoilée jeudi par Restaurants Canada.

https://www.tvanouvelles.ca/2020/04/02/covid-19-au-moins-10--des-restaurants-ne-rouvriront-jamais

05/04/2020 - COVID-19: TOUT SUR LE PANIER BLEU DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC - JOURNAL DE QUÉBEC


Le gouvernement du Québec a annoncé, dimanche, le lancement du Panier bleu, une initiative en ligne pour promouvoir l'achat local dans la province. 

https://www.journaldequebec.com/2020/04/05/covid-19-tout-sur-le-panier-bleu-du-gouvernement-du-quebec

06/04/2020 - REGARD DE PHILOSOPHE : « NON, TOUT N’IRA PAS BIEN SI ON CONTINUE COMME ON LE FAIT » - RADIO-CANADA

« Il faut vraiment saisir cette occasion pour travailler à une régionalisation des modes d’organisation et à une modération de notre rapport à la consommation. »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1691492/crise-covid-capitalisme-economie-delocalisation-environnement?fbclid=IwAR2sh_1FXfkbiS3qFGiPuxIz-PLebY3o1citHdndQwsGChqpBUSmC7EXv9Y

07/04/2020 - COVID-19: METRO ET IGA DÉVOILENT LES ÉPICERIES AFFECTÉES - LE SOLEIL

IGA et Metro ont dévoilé la liste de leurs épiceries où des employés ont été infectés par la COVID-19, révélant plus d’une vingtaine de cas dans ces commerces encore très fréquentés durant l’épidémie.

Au Québec, les épiceries restent un des seuls commerces encore largement fréquentés en cette période de confinement. Les listes de cas d’infection fournies par IGA et Metro montrent que le virus est bien présent dans ces commerces essentiels. 


À Québec, un employé a été infecté par la COVID-19 au Super C de Beauport, sur l’avenue Nordique. Un employé du IGA Des Sources, sur la rue de l’Hêtrière, à Saint-Augustin, a aussi contracté le virus. 

Des employés du IGA du boulevard de la Vérendrye, à Gatineau, et du IGA de la 105e avenue, à Shawinigan, ont aussi été infectés. À Sherbrooke, deux clients qui ont contracté le virus sont passés par le Super C Fleurimont, sur la rue King est. Des employés dans plusieurs épiceries IGA et Métro de Montréal ont aussi contracté le virus, de même que dans un centre de distribution de viandes et surgelés qui appartient à Metro.

https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/covid-19-metro-et-iga-devoilent-les-epiceries-affectees-59d5cef922438020bd8a99db4e38d547

07/04/2020 / ET SI HYDRO-QUÉBEC ET LES PETITES FERMES S’ALLIAIENT POUR NOURRIR LE QUÉBEC À L’ANNÉE ? - LA PRESSE

Que le spectre d’une pénurie alimentaire se confirme ou non, la situation nous force à réfléchir à l’avenir de l’agriculture au Québec. Ce n’est pas souhaitable que 40 % de ce qui est consommé au Québec provienne ou transite par les États-Unis et que la majorité de la production des grandes cultures soit destinée à des marchés étrangers. Le système actuel nous place dans une situation de dépendance constante envers des produits et de la main-d’œuvre provenant de l’extérieur, alors que nous avons tout ce qu’il faut au Québec.

https://plus.lapresse.ca/screens/649b8188-70ae-4086-8711-321cb492c009__7C___0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Microsite+Share&utm_content=Screen&fbclid=IwAR3rUhb5bTjDTiccahMtw4i3sH77LzHq-0WoxCszR3WAKGRnLvtUFzDcmJ4

08/04/2020 - ACHAT LOCAL : « INJUSTE ET ILLOGIQUE », DISENT LES JARDINERIES - LE SOLEIL

En ces temps de confinement, le premier ministre François Legault incite les Québécois à privilégier les achats locaux. En même temps, les producteurs en pépinières qui exploitent aussi une jardinerie jugent qu’il est injuste d’interdire l’ouverture de leur commerce pour vendre leurs végétaux directement aux consommateurs, alors que les grandes surfaces continuent à en vendre.

https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/achat-local-injuste-et-illogique-disent-les-jardineries-03fb23aa6b63eb4703706e50c37af0c7?utm_campaign=lesoleil&fbclid=IwAR1m5lFFOGRhs45CLUJixbqVYDCfmWz0M1TiYdYVM53rrilS1xfKsSSpe1U

09/04/2020 - HIMALAYAS VISIBLE FROM INDIA AS NATURE ‘HEALS’ DURING CORONAVIRUS SHUTDOWN - GLOBAL NEWS

Indians in the state of Punjab say nature is healing before their very eyes during the coronavirus lockdown, as the formerly smog-veiled peaks of the Himalayas are now clearly visible along the northern edge of the country.

Several photos of the mountains captured in Jalandhar, northern India, have gone viral this week, as social media users look for a silver lining to the dire stream of COVID-19 news.

https://globalnews.ca/news/6800723/coronavirus-himalayas-india/

16/04/2020 - « LES SS NE SONT PAS SUR GRANDE ALLÉE » - LE SOLEIL

Le maire Labeaume «souhaite que les gens achètent moins sur Amazon et plus à Québec [...] On est-tu capables d’être solidaires collectivement et se relever? De consommer localement»? 

Il sait que tout le monde n’a pas ce «luxe» et dit ne pas vouloir «culpabiliser ceux qui achètent sur Amazon». Mais pour ceux qui le peuvent, son message est clair : «paye donc deux piastres de plus. Moi je suis rendu là».

Il dit ignorer comment les gens vont réagir à cet appel, mais croit que la Ville a le devoir de faire la «promotion» de l’achat local. «Je veux m’investir là-dedans. Partout en ville». Une somme de 3 M$ est déjà prévue «juste pour ça». 

https://www.lesoleil.com/chroniques/les-ss-ne-sont-pas-sur-grande-allee-183141716236efc7debd0643bfe3e276?fbclid=IwAR091vg20eH9AewgDdi7bS3iNb0fxo-7Lwgvsam_bdHibRdsfJR8ePmpQ4I

20/04/2020 - UNE PLATEFORME DE LIVRAISON ADAPTÉE À LA PANDÉMIE - JOURNAL DE MONTRÉAL

Fini les 7, voire 10 jours d’attente pour recevoir son panier d’épicerie commandé par internet. À partir de midi, jeudi, fruits, légumes, pains, produits laitiers, de même que houmous et tourtières pourront notamment être commandés et livrés.

Si le service est d’abord offert dans l’est de Montréal, il devrait être étendu à toute la métropole, et peut-être même ailleurs dans les semaines à venir.

https://www.journaldemontreal.com/2020/04/23/une-plateforme-de-livraison-adaptee-a-la-pandemie




22/04/2020 - COVID-19, CHINE, WALMART ET CENTRE D’ACHATS DES COLOCS - LE DEVOIR​

Pourquoi ces quatre entités font autant peur aux économies locales ? En fait, elles ont en commun de chercher à les réduire à néant. La COVID-19 a forcé toute la planète à se mettre sur « pause » et tous les pays prennent maintenant conscience de la faiblesse de leur économie locale et de leur dépendance face aux grandes puissances économiques qui contrôlent l’approvisionnement de plusieurs secteurs économiques, dont entre autres les fournitures médicales et pharmaceutiques. Que restera-t-il de notre tissu économique après la pandémie ? Les sociétés vont compter leurs morts autant dans leur population que chez les PME et petits commerces qui n’y survivront pas.

Alors que les ventes de nos PME et petits commerces sont à zéro, celles des grandes multinationales sont au maximum. C’est le monde idéal pour ces grandes entreprises, car la concurrence est nulle, neutralisée et placée sur respirateur artificiel par les gouvernements canadien et provinciaux. Nos cultivateurs jettent leur lait pendant que Walmart vend des produits laitiers américains sur ses tablettes. Ce qui est paradoxal, c’est que de nombreux consommateurs achètent des produits dans ces grandes surfaces avec de l’argent qui leur est versé à même nos taxes parce qu’ils ont perdu leur emploi dans une de nos PME. Où sont la justice et l’équité dans tout ça ? Où iront les profits réalisés par ces multinationales avec une partie de nos taxes pendant que nos entrepreneurs locaux subissent des pertes importantes ?

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/577445/covid-19-chine-walmart-et-centre-d-achats-des-colocs?fbclid=IwAR2-z9MfYqt2p_LVhMhrUVTwZlDAAOH6vsJ9KVGc1f6YR3i9scJuov9Bcus

QU’EST-CE QUE L’ÉCONOMIE SOCIALE? - CHANTIER DE L'ÉCONOMIE SOCIALE ET LE CENTRE DE LA FRANCOPHONIE DES AMÉRIQUES


https://www.youtube.com/watch?v=k5nEI0bMMdc

 

LIVRAISON À DOMICILE

Soyez informé(e)s dès que la plateforme sera lancée et disponible en ajoutant votre adresse courriel à notre liste d'abonnés! 

Sans frais : 1-888-776-4047

Fax : 1-888-776-4047

©2020 par QSM Logistique INC.